Chauffage bois et pollution aux particules fines

Le bois énergie et les particules fines

 

Chaque hiver nous assistons  à  plusieurs pics de pollution importants lors d’épisodes climatiques défavorables ( anticyclone et grand froid) . Malgré une impression d’aggravation, la situation s’améliore significativement puisque les émissions particulaires liées à la combustion du bois ont été globalement visées par 2 depuis 2000 en France.

Le granulés de bois permet d'oeuvrer à la résolution de cette problématique avec une énergie décarbonée. Il est en effet une excellente solution contre les émissions particulaires. La technologie de combustion extremement des chaudière et des poêles à granulés permettent une combustion très optimisée. Le chauffage au granulé de bois émet 100 fois moins de poussières qu’un ancien appareil à bûches et 400 fois moins qu’une cheminée ouverte

 

 les appareils granulés sont peu polluant

Moins de poussière pour les appareils performants

Le chauffage au granulé de bois permet une combustion totalement optimisée du bois. Les appareils aux granulés émettent près de deux fois moins de poussières que les chaudières à bûches ou à plaquettes modernes, déjà performants. Ils émettent jusqu’à 20 fois moins de poussières qu’une ancienne chaudière à bois, et de l’ordre de 400 fois moins qu’un foyer ouvert.

appareils performant bois